© 2016  ANDREA SAUNIER. All rights reserved

Choc des Cultures # 2 : Style Parisien VS Style Nord Américain

Ecrit avec amour et humour le 22.11.2016

« On devine que tu es Française avec ton look. Tu es Parisienne, non ?! »

- Est-ce à cause de mon body en marinière ?!

- Non, c’est ton attitude. Ton style.

 

Je ne sais pas si cela était un compliment mais je l’ai pris comme tel. Moi, Caroline De Maigret ?! Grande Papesse de la Branchitude Parisienne ?! J’étais aux anges... et puis je me suis rappelée que non, je n’étais pas Caroline de Maigret mais juste la seule Française dans une soirée à Vancouver.

On redescend.

On fêtait l’anniversaire d’un jeune trentenaire dans un appartement en plein centre de Gastown : Le genre de loft que tu ne vois que dans les films. Bref, une belle soirée en perspective. Je n’ai pas été déçue, j’ai vu défiler toute la jeunesse branchée et stylée de Vancouver. Et c’est vrai que mon style comment dire…. Détonnait ?! Oui, c’est exactement le mot.

Depuis plusieurs jours, je réfléchissais à cette soirée, à ce que j’allais porter. Ne me dites pas que ce n'est pas votre cas ?! Toutes les filles réfléchissent à leurs tenues avant une soirée. Toutes.... Et on se rend compte à chaque fois que l'on a absolument rien à se mettre. Avec ma mini penderie d’expatriée, je n’avais pas trop le choix.

J’ai opté pour une tenue sophistiquée sans être trop apprêtée: Body Marinière porté avec une jupe. Mes cheveux n'étaient pas très propres  (j’assume…mais j’ai quand même un peu honte !)  et du coup, j'avais un wavy naturel + mascara et rouge à lèvres rouge.

Une veste de costume noir pour "Chic-iser" la tenue: Prête à rayonner comme Caroline de Maigret ;) !

 

(Mal)Heureusement pour moi, j’étais entourée de filles au look "Arbre de Noel" ou "Bal de Promo". Au choix. Elles n’ont pas peur d’être Too Much. Pas du tout même : Robe courte en dentelle au "décolleté pneumonique", corset en cuir, jupe à froufrous, talons de 12cm, cuissardes… et collant chair. Non, elles n’ont pas de Christina Cordula à Vancouver.

Où suis-je ?!

À Paris, le comble du Chic c’est LESS IS MORE. Sois apprêté sans que cela se voit. Samedi soir dernier, elles étaient toutes très apprêtées et cela se voyait. À côté de ses filles, j’avais l’air d’être sortie tout droit de mon lit… Alors forcément, tu perds un peu confiance en toi, surtout lorsque tu te rends compte que les hommes sont très attirés par ces looks improbables et disons-le, vulgaires.

Il y a quelques semaines, j'avais essayé de me maquiller et de m'habiller comme elles, avec une robe en dentelle ultra sexy mais, quand je me suis regardée dans la glace, ce n’était pas moi. Je ne m’étais jamais sentie aussi loin de moi-même.

 

Depuis plusieurs semaines, j’observe ces différences de Look et de Style de Vie et j’avoue, cela m’amuse beaucoup. C'est ce qui m’a donné envie de dresser cette liste « Non exhaustive » des différences que j’ai pu noter entre une jeune trentenaire Parisienne et une jeune trentenaire Vancouverite. Quand je parle de Parisienne, je parle bien sûr de toi, jeune femme Française. On sait très bien que Paris est majoritairement peuplé de provinciales qui oublient après plusieurs années qu’elles sont nées en Province.

Moi, la première.

 

Je m’excuse déjà pour les clichés, celles que j’ai pu froisser et souris à toutes celles qui se sont reconnues.

 

LOOK QUOTIDIEN

Vancouver : Legging noir (Yoga pants) avec un chemise à carreaux sous un grand gilet, des bottes de pluie et une doudoune.

Paris : Jean skinny avec une Tee-shirt basic sous une veste de costume, baskets tendance et trench.

 

MAQUILLAGE

Vancouver : La plupart d’entre elles sont adeptes du Contouring. Vous savez cette base de maquillage qui structure ton visage à coup de pinceaux et de fond de teint de différentes couleurs. Cela donne l’impression d’avoir un visage plus fin. Que ce soit en journée ou en soirée, elles se maquillent essentiellement les yeux avec du liner, crayon ou fard à paupières. Crayon sur les sourcils et faux-cils.

Paris : Du make-up ?! Pas besoin, voyons… Je suis belle naturellement ! On est bien d’accord les filles, la Parisienne ne se maquille pas beaucoup. Elle travaille son teint pour donner l’illusion d’un teint hâlé, porte du mascara et du rouge à lèvres.

 

COIFFURE

Vancouver : Je pense que le Dieu Brushing est né ici, à Vancouver. Elles sont toutes coiffées à la perfection. Rien ne dépasse, pas de mèches rebelles à l’horizon. Cheveux lissés ou bouclés, tout est parfaitement maîtrisé.

Paris : Le coiffé- décoiffé est lui, bien né à Paris. La Parisienne utilise le fer à bouclé mais contrairement à ses voisines Canadiennes, il ne faut absolument pas que cela se voit. Il faut que cela ait l’air naturel. C’est le concept du : « Je viens de me lever et oui, mes cheveux ondulent naturellement. Un léger wavy négligé ultra étudié.

 

SHOPPING

Vancouver : Je suis toujours très étonnée de les voir dépenser plus de 100 euros dans une marque qui vend exclusivement des vêtements de Yoga. Le comble de la tendance ici, c’est de porter du LuluLemon, une marque Made In Vancouver. Elles aiment (comme toutes les filles) les marques de Prêt-à-Porter mais contrairement aux Parisiennes, il est important que cela se voit. A chaque coin de rue, je croise une fille avec son sac Michael Kors au logo bien visible. Plus tu portes de marques, plus c’est chic. Les Asiatiques maitrisent cette règle à la perfection. Pour être chic, il faut acheter cher.

Paris : Le comble du chic, c’est de mixer les marques. La Parisienne éprouve une certaine satisfaction lorsqu’elle déniche la perle rare dans une fripe du Marais et imagine déjà la porter avec son petit pull Sézane ou celui de son mec. Ce qui est important pour elle, ce n’est pas les marques mais le style. Pour être chic, il faut être créative.

 

CHAUSSURES

Vancouver : Confortable et imperméable.

Paris : Confortable et élégante.

 

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

Vancouver : J’ai croisé à cette soirée une fille de 24 ans botoxée. Et vous savez quoi ?! Cela se voyait. Beaucoup. J’avais l’impression que son visage était en plastique. Elle m’a fait peur et puis elle m’a fait de la peine. Elles ne sont pas toutes comme cela, je vous rassure. Sur ce point, elles se ressemblent avec la Parisienne : le naturel envers et contre tout. Mais je ne vous cache pas que les soirées « Botox et Champagne » ont pas mal de succès chez les cinquantenaires !

Paris : Jamais ! Mes petites rides, je les aime et les assume. Je n’ai pas envie de ressembler au Frères Bogdanoff.

 

SPORT

Vancouver : Les seules filles que j’ai rencontrées et qui ne font pas de sport quotidiennement ne sont pas Canadiennes. Comme je l’avais déjà précisé dans un ancien post, le Yoga est un mode de vie. Elles y vont aussi souvent qu’elles vont à l’épicerie. Vancouver est la ville du corps parfait. Pas tout à fait comme L.A mais c’est une ville où les filles prennent religieusement soin de leurs corps. Il y a même des cours de sport à partir de 6 heures du matin ?!

Paris : S’entretenir, oui mais bon doucement… Je n’ai pas envie de ressembler à Schwarzy.

 

CIGARRETTE

Vancouver : Fumer ?! No way. Après trois mois à Vancouver, je ne saurai même pas vous dire où est-ce qu'on peut acheter des cigarettes.

Paris : La cigarette est à la Parisienne ce qu’est un verre de vin rouge est au fromage : Absolument indispensable.

 

ATTITUDE EN SOIRÉE

Vancouver : Sois badass sur la piste de dance et montre aux mecs que oui, tu maitrises à la perfection le Booty Shake.

Paris : Debout près du bar avec ton verre de vin te moquant éperdument de cette attitude vulgaire mais c’est vrai, t'avoue être bien jalouse car non, bouger son cul comme Beyoncé ce n’est pas donné à tout le monde.

 

Le  plus  dur  dans  une  expatriation, c’est  de  rester  soi-même.

A l'étranger, l'image de la Parisienne fait rêver. Pardon, la FRANÇAISE fait rêver, elle est l'incarnation du Chic, de l'élégance et de la sophistication. Et quand je pense à toutes les Femmes que je connais, je me dis que oui, elles ont toutes les raisons de les faire rêver.