© 2016  ANDREA SAUNIER. All rights reserved

Story # 13 : Le jour où j'ai arrêter d'essayer de comprendre les règles de séduction (à la Canadienne). 

Ecrit avec amour et humour le 08.01.2017

Déjà la séduction, c’est un vaste débat alors

« La séduction au Canada » c’est carrément la cata.

Je vous assure,  j’y ai mis de la bonne volonté, mais aujourd’hui encore je suis totalement perdue. 

 

Depuis que je vis à Vancouver, je me rends compte que les gens se croisent mais ne se regardent pas, ils se frôlent mais ne se touchent pas et préfèrent rencontrer leur futur Ex sur leur Smartphone que dans la Vie réelle. Du Wifi ou la solitude. Il n’y a plus de séduction de nos jours. Il te faut simplement une bonne photo de profil et une certaine facilité à gérer les sites de rencontres. Séduction 2.0, quoi.

La première fois que l’on m’a parlé de séduction, c’était à cette soirée dans un bar à Yaletown. Tout est parti d’une discussion, assise avec avec le Cast de Sex And The city.

4 Filles et 4 profils différents : La Working Girl, La Divorcé, La Panthère et la Fleur Bleue. Ce soir-là, après avoir échangé sur nos relations du moment (comme le font très bien les filles) elles m’ont parlé de cette fameuse règle de 3. Je vous rassure direct, je ne vais pas vous parler de Mathématiques. Je n’ai pas de véritable passion pour les maths, mon 5 au BAC peut vous le prouver.

 

La règle de Trois consiste en 3 Regards et 3 Jours.

Ça ne vous dit rien ?! Normal. Moi, non plus ça ne me disait rien. J’ai cru sur le moment que c’était une blague mais non, ça existe vraiment. Règle de séduction, de drague ou simplement un Code de première approche, je ne saurai dire.

 

Nouveau Pays, nouvelle Règle. 

Les hommes à Vancouver sont timides et ça les filles, ce n’est pas un mythe.

Expérience Canadienne 1 : J’ai du jouer au billard et puis aux cartes à 2h00 du matin à l’auberge de jeunesse pour qu’au moment de se dire bonne nuit (j’avais clairement lâché l’affaire et n’avais qu’une envie à ce moment là : Dormir) en m’effleurant la joue, il a enfin eu le courage de m’embrasser.

Alelouiiia les gars ! J’y croyais plus.

 

Je vous l’avais dit, TRÈS timides. Ils ne sont pas sûrs d’eux du tout et terrorisés par l’idée d’être rejeté. Sont-ils les mêmes dans le reste du Canada ?! Je n’ai malheureusement pas encore eu le temps de tous les observer n’étant pas une experte en matière d’hommes. Et puis, pour tout vous dire j’ai d’autres ambitions. Le fameux « Syndrome du rejet » explique t-il leur timidité à aborder une fille ?! Peur d’être remballé par cette jolie brune au fond du bar ?!Sont-ils tous effrayés à l’idée de passer à l’acte ?

 

« Si un mec te plaît, c’est à toi de faire le premier pas, Beauté ! »

 

Faire le premier pas.

Moi, jeune femme timide, dépourvue de vocabulaire et de confiance en moi,  aller voir le beau mec assis en face du bar ?! Aucune chance. Allez, ressert moi un Gyn Tonic.

« J’ai dit faire le premier pas, pas de te ridiculiser ! Montrer que tu lui plais, ne veut pas nécessairement dire : Vas-y fonce ma poule ! Fonce dans la gueule du Loup ! »

Cela se passe par un échange de regards.

 

1. La règle des 3 Regards

 

Trois échanges de regards exactement. Si ce mec te plait, en le regardant trois fois, tu lui donnes la clé pour venir vers toi et engager la conversation. On est d’accord ?! Cela paraît bête et puéril mais cela se passe vraiment comme ça. Si vos regards se croisent trois fois, c’est la porte ouverte aux prochaines étapes : Connaissance et discussion. Puis pour les plus chanceuses, il y a celle du Date. Mais pour cette étape, pas de miracle ou de bons conseils, seule l’alchimie décide. Que l’homme soit charmant ou que l’attraction soit bien réelle, tu ne recevras pas de textos après votre soirée. Enfin, non ne soyons pas pessimiste. Pas tout de suite, je veux dire. Pas avant 3 Jours.

 

2. La Règle des 3 Jours

 

Tu devras attendre trois jours avant d’avoir de ses nouvelles. Encore une fois, n’ayons pas peur des mots, c’est COMPLETEMENT ridicule. Si le Date a eu lieu le Samedi soir, tu recevras un message le mardi. Pas de texto enflammé (ne rêvons pas trop) ce sera juste un simple :

 

« Hi, what’s up ! » 

L’euphorie. Ou pas.

 

Expérience Canadienne 2 : C’est vrai, j’ai reçu un message de sa part, trois jours après notre soirée ensemble. Il m’a envoyé un signe de vie, 3 jours, soit 72 heures, 4320 minutes, 259200 secondes après notre Date. Dans les règles de l’art, connard. Dommage pour lui, j’étais déjà rentrée en France. Ma première réaction à la vue de ce message: Delete.

 

Tout est codé. Vous allez dire que je me répète mais non ! Comme sur le SeaSide, tu as la voie cycliste et celle des marcheurs, comme quand le feu piéton s’éclairent en rouge et qu’aucune voiture ne passe mais tu attends, comme dans la file d’attente pour rentrer dans le bus, ect… Au Canada, ils respectent les règles, leurs propres règles. Quand j’entends ce mot, je n’ai qu’une envie, les transgresser.

 

"Et ouais les gars, je suis une vraie Française !

Nous le savons, nous sommes connus dans le Monde pour transgresser les règles.Tu vois une règle, toi ?! Hop, allez moi j’te la transgresse !"

 

Celle qui m’a le plus impressionnée en matière de séduction, c’est celle ci : Demander la permission.

 

Expérience Canadienne 3: Après avoir passé une très belle soirée ensemble, il me raccompagne jusqu’à ma porte. On se regarde sachant très bien ce qui va se passer. J’en avais envie et lui aussi. Et puis, il m’a posé cette question.

 

« Est ce que je peux t’embrasser ? » 

Alors en fait, comment te dire que me le demander ne me donne plus très envie que tu le fasses. Si j’ai passé la soirée avec toi et accepté que tu me raccompagnes, c’est exactement parce que j’ai envie que tu m’embrasses. Pourquoi tu me poses la question ?! Fais le. Pas besoin de politesse dans ces moments-là, surtout lorsque nous ressentons la même chose.

Je ne suis pas habituée à ça. À ce qu’on me demande la permission. Non pas que ce soit mauvais, bien au contraire mais c’est une autre façon de faire et de se comporter avec les femmes. Sont-ils tous comme ça ?! Est-ce l’attitude Amazone des Canadiennes qui a définit leurs façons d’être ? Dans mes plus lointains souvenirs, je n’ai jamais eu affaire à des hommes comme cela. À chaque fois, ils étaient entreprenants. Premier bisou contre le mur de mon immeuble, dans la voiture sous la pluie, au milieu de la foule un samedi soir ou fougueusement à la sortie du métro.

 

Soyons sérieux deux minutes. 

 

Qu’est-ce qui est plus désirable, un homme qui demande la permission de t’embrasser ou un homme qui le fait sans se poser de questions ?! Trois regards calculés ou des échanges spontanés ?! Qui respecte les règles ou les transgresse ?!

 

Règle de trois ou pas de règle du tout, la séduction restera un mystère pour moi. Encore plus aujourd’hui, où il a fallu que j’immigre dans un Pays où ce sont les filles qui foncent ! Tu parles d’un choc culturel… En matière de séduction, il ne doit pas y avoir de règles à avoir. Non, je me trompe ! Si une et une seule, celle du COEUR (Oooooh c’est bôoo)...

 

Et on appelle cela « le Coup de Cœur ». Mais quand ça arrive, on ne parle plus de séduction, de trois regards, de trois jours ou de permission de faire mais on parle tout simplement d’amour.

Car on aspire tous à ça, pas vrai ?